Récit d’un second accouchement…

CAP DE SE RECONCILIER AVEC LES CONTRACTIONS !

Petit retour en arrière, pendant la nuit du 24 au 25 Mai…

…Alison se réveille en hurlant plusieurs fois dans la nuit, chose qu’elle ne fait que lorsque ça ne va vraiment pas et effectivement, notre Ali est toute chaude et sa respiration difficile. Papa la berce, elle se rendort mais pour nous la nuit est écourtée.

Journée du 25 Mai…

…La gardienne ne peux garder Alison aujourd’hui, il faut l’emmener consulter un médecin alors papa revient du travail pour aller au Children hospital car maman ne peux le faire toute seule. Résultat, Alison a une bronchiolite et nous devons lui administrer de la ventoline. C’est agitée et pas en forme qu’Alison terminera la journée dans les bras de maman, pourvue que la nuit soit meilleur…

20h30, maman prend 1 bain comme tous les soirs depuis quelque semaines, sauf que depuis quelques soirs, quelques « fausses » contractions font leurs apparitions. Le genre de contractions complètement irrégulière qui me font penser que le travail risque d’être long comme je l’ai déjà vécu pour mon 1er accouchement, noooonnnn 😦

22h45 On dirais que les contractions se rapprochent finalement alors je décide de reprendre un bain car si c’est le « faux travail », elles vont s’arrêter sinon elles vont s’accentuer. Rapide verdict, je passe aux contractions aux 3 minutes, youhou !!! Je suis super excitée et profite que la douleur est encore supportable pour me laver les cheveux et m’autorise même un petit brushing entre les contractions, il n’est pas question que mon fils me rencontre avec les cheveux ébouriffés tout de même 🙂

Le travail continue, il est 00h30, Alison et Thomas dorment profondément et moi je respire entre chaque contractions. J’appelle la maternité qui me conseille de venir à l’hôpital lorsque les contractions ne seront plus supportables et auront durer au minimum 1 heure. Je décide alors d’aller me reposer un peu mais en position couché, la douleur commence à ne plus être tolérable, essentiellement en bas du dos. Je prends mon mal en patience, je sens que le travail est déjà plus rapide alors je rassemble mes affaires et réveille Thomas à 2h. Thomas prend une douche se prépare doucement, il ne réalise pas vraiment que cette fois-ci le travail peux aller plus vite. Pour lui, tant que je lui parle, on a encore le temps car oui je souffre le martyre pendant moins d’une minute mais ensuite je ne sens plus rien, tout va bien, je me demande même si je vais accoucher finalement et puis, 3 minutes après, ça revient et ainsi de suite, un vrai manège qui peux faire tourner la tête !

On dépose Alison chez sa gardienne et arrivons à l’hôpital vers 3h du matin, une infirmière m’examine et me dis que je suis à 5 cm ! Je suis folle de joie de rester à l’hôpital, cette fois-ci c’est pour de bon et je supporte quand même assez bien la douleur. J’hésite même à attendre un peu avant d’avoir la péridurale mais après tout, je ne suis pas une wonder woman, autant me soulager tout de suite et me reposer un peu avant la poussée.

On m’installe alors dans ma chambre, je reçois la péridurale vers 4h30. On m’examine à nouveau mais le travail n’a pas trop évolué car je suis seulement à 6. À 7h30, l’équipe de nuit termine son quart de travail, l’infirmière du matin viens se présenter et m’invite à changer de position. Je me mets donc sur le côté, un pied sur l’étrier et vers 8h le début du film commence, ma poche des eaux explose (non, non, je n’exagère rien !) on m’examine et me confirme que je suis complète, le bébé avance tout seul, il faut se préparer à l’accouchement. En quelques minutes toute l’équipe est prête, bébé est bien descendu et je commence à pousser. J’ai peur de ne pas y arriver, je donne tous ce que j’ai et à 9h02, c’est la délivrance, Paul atterrit dans mes bras. L’émotion est à son comble, j’ai réussi !!! Ce petit être nous inonde de fierté et d’amour en quelques secondes, c’est si beau de donner la vie (la scène où le personnel médical inspecte le placenta et recoud la jeune maman est coupé au montage bien entendu ;-)).

Ainsi, je confirme que oui chaque grossesse est différente et que chaque accouchement l’est aussi 🙂 alors même si au 2éme, on sait un peu plus à quoi s’attendre et ça peux faire plus peur, il faut aussi se faire confiance et surtout respirer…

unnamed

Côté médical, j’ai accouché à l’hôpital Lasalle, le plus proche de chez nous, j’avais tellement entendu du bien de leur service maternité que j’avais presque envie de l’essayer 😉 Effectivement, le personnel médical à été formidable et nous avons eu une chambre privé du début à la fin sans avoir à changer et une salle de bain privé également (avec bain à remous SVP). Par contre, j’ai eu le même ressentie qu’à l’hôpital St Luc, à savoir que tous le monde est aux petits soins avant l’accouchement mais qu’ensuite, après l’accouchement si tout le monde va bien, mise à part une prise de température et de pression par ci par là, on nous laisse pas mal tranquille. Et d’autant plus pour un 2ème enfant, même pour le 1er bain, on nous dira que nous savons comment faire, devons les appeler seulement si nous avons des questions et on signera notre papier de sortie 33 heures après l’accouchement. Personnellement, je trouve ça un peu juste, non pas que l’hôpital soit confortable comme un hôtel 4 étoiles mais au moins à l’hôpital les tâches ménagères attendent et on nous livre nos repas alors on arrive vraiment à se reposer, chose bien plus difficile à la maison… Pour la visite à domicile d’une infirmière après le retour à la maison, idem, pour un 2ème, ce n’est pas nécessaire, on ira peser bébé au service communautaire de notre quartier, heureusement que bébé est en santé…

4 réflexions sur “Récit d’un second accouchement…

  1. Félicitations à vous ! Et bienvenue a Paul 🙂 très beau prénom. Beaucoup de bonheur à 4 et bon courage pr la nouvelle routine à mettre en place. Bise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s