Avant les hauts, il y a les bas…

Screen-Shot-2015-07-10-at-5.32.41-PMC’est souvent malheureusement comme ça que ça se termine, avec un petit bobo aux Urgences !

Après avoir appelé le 811 ce matin (ligne info santé), je me suis rendue aux Urgences sur leurs conseils pour une douleur a l’estomac qui s’aggravait ces derniers jours. Après 5h d’attente et de tests, je suis repartie avec mon ordonnance pour soigner une gastrite (inflammation de la muqueuse de l’estomac). Je me suis d’abord demandée comment j’avais réussi à choper ça, stressée moi? Et c’est là que mes larmes se sont mises à couler…

Difficile d’accepter que ce n’est finalement pas si évident de concilier travail-famille depuis 2 mois…

Difficile de se sentir bien dans un appartement toujours en désordre, oui je sais c’est tellement pas important et j’arrive a relativiser pas mal a ce sujet mais ça n’empêche pas mon mal être quand je suis chez moi, ça me montre a chaque jour que je manque de temps pour ranger, qu’il y a toujours du linge a trainer, que les jouets des enfants sont partout, que le lave vaisselle est encore à ranger et bordel que va t’on encore manger ce soir ?!?

Je dois avouer que je suis plutôt exigeante envers moi-même et ne penses pas souvent à moi, qu’est ce que je regrette mes grossesses pour ça. Enceinte je faisais tout pour manger santé, boire santé, j’écoutais mon corps, prenais des bains chaque soir, mangeais quand j’avais faim..etc alors que sans bébé dans le ventre c’est à peine si je vais aux toilettes lorsque j’en ai envie !!

Et tous ces efforts au boulot (le Grand prix commence demain alors c’est peut être pour nous le plus grand week-end de l’année) pour finalement ne trouver personne pour me remplacer et sans doute louper beaucoup de réservations aujourd’hui…

Encore une fois, je fais du mieux que je peux mais j’ai vraiment l’impression que ce n’est plus assez…

Sans parler du terrible two qui transforme Alison en monstre un jour sur deux ces temps ci et moi aussi par la même occasion 😦 Crie, refus, contradiction, méchanceté avec son frère, colère…tout y passe ! Rien d’anormal pour son âge me direz-vous mais sachez Ô combien c’est difficile à gérer sur le moment et si fatiguant pour nous les parents. Personnellement, son comportement me rend folle certains jours, je fais beaucoup d’efforts, essaye de respirer, lui parler…etc. mais il arrive toujours un moment où je finis par m’énerver !!! C’est horrible comme sentiment, elle me fait sortir de mes gonds et me renvoie à une colère que je déteste ne pas maîtriser et en même temps, elle vit exactement le même problème. Bref, nous avons encore du boulot de ce côté là et avons compris que ce n’est pas une douche froide qui va arranger tout ça !!

Ce qui fonctionne pas trop mal de notre côté, c’est d’éviter tout contact pendant la dite crise, pas même une parole, pas même un regard. Il faut arriver à faire comme ci notre enfant n’était pas là devant nous à crier de toutes ses forces. Si c’est un refus de se mettre à table par exemple, prendre l’enfant par la main et le ramener a table sans parler, autant de fois que nécessaire (il finira bien par se lasser) ou encore dédramatiser la situation en allumant la musique et en dansant ! (ça aura eu au moins le mérite de vous calmer vous:)) Il faut bien sûr aussi garder en tête que chaque enfant est différent et notre perception à nous les parents l’est aussi, patience et amour sont de rigueur !

Bref, je dois lâcher prise, arriver à vivre avec ce « bazar », diminuer mon temps de travail le plus possible, me donner des plus petits objectifs pour pouvoir les réaliser sans oublis, arrêter de m’en faire pour les autres et ne plus être cette mère pas assez organisée, qui n’a jamais le temps et qui va finir par se faire un ulcère à l’estomac si ça continue… Alors STOP !

Et si vous avez des solutions pour l’organisation je suis preneuse (et qui fonctionne jusqu’au vendredi inclus si possible :))

6 réflexions sur “Avant les hauts, il y a les bas…

  1. Je te comprends tellement. Pas toujours facile de prendre du temps pour soi ou alors d’être patient avec les enfants
    J’espère que d’en parler va t’aider aussi car c’est important!
    Je ne l’ai pas fait à tant de mon côté et j’ai dû consulter pour remonter la pente car je ne m’en sortais plus. Depuis j’essaye de relativiser plus et de me mettre moins la pression mais plus facile à dire qu’à faire! On manque souvent de temps et la fatigue n’aide pas à etre patient.. Malheureusement je n’ai pas trouver de recette miracle mais ici ce qui nous/m’a beaucoup aidé est de passer au 35h car mine de rien ca rajoute un peu de temps et je ne repasserai pas au 40h de si tôt!
    Je te/vous souhaite plein de courage pour sortir de cette période plus difficile xxxxx

  2. Une respiration pour chaque moment difficiles et des câlins plus qu’il n’en faut. Cependant je comprends et je vis parfois la même chose. Pour l’organisation c’est bête mais je passe souvent mon dimanche à cuisiner d’avance pour la semaine, et on mange beaucoup de choses simples. J’avais lu un jour que le truc à faire était de cuisiner max 5 ingrédients/repas. Et évidemment mari doit être là et on échange les rôles lorsqu’on frôle la crise de nerf (donc il faut qu’il y en ait toujours un plus détendu à ce moment). Évidemment je te connais un peu et je soupçonne que tu en fais trop, que tu te prends trop la tête sur le ménage et compagnie. Et pourquoi pas une femme de ménage 1x/2semaines? C toujours ça de pris sur le gros (sol, salle de bain, par ex). Parce que OUI on s’en fout que le sol n’est pas blanc tous les jours 😉
    Allez courage!

  3. Bonjour Aurore,

    Ne culpabilise pas! Tu fais du mieux que tu peux avec tes bons et mauvais jours car oui on est avant tout une personne avec ses limites. Etre maman c’est de loin la plus belle chose mais aussi la plus difficile car elle nous renvoie à tellement de sentiments, d’émotions qu’il faut gérer, que parfois on ne sait plus vraiment qui on est et qu’il faut du temps pour trouver le bon équilibre.

    J’ai 3 enfants que j’ai eu en un tout petit moins de 4 ans. Je suis maman au foyer donc je ne sais pas ce que c’est de concilier boulot et maison mais je sais ce que c’est de m’occuper à plein temps de 3 enfants non scolarisés. Seule depuis tôt le matin jusqu’à tard le soir, donc seule pour m’en occuper, mon mari ne comptant pas ses heures de travail. Je n’ai pas la solution miracle mais j’ai une sorte de maxime : je ne postule pas pour le concours de la meilleure mère de l’année ;j’ai appris à prendre mes bons et mauvais jours pour ce qu’ils sont en me disant que demain c’est un autre jour et que je vais me donner pour objectif de faire mieux ce qui n’est pas toujours le cas;)

    j’accepte de ne pas être la mère parfaite des magasines mais juste la maman de mes enfants. La journée je ne fais pas le ménage à fond et j’essaie de dispatcher les tâches, un peu chaque jour en me concentrant sur l’essentiel car avant je m’épuisais à vouloir faire le ménage, des gâteaux maison et plein d’activités ludiques avec mes enfants et puis un jour j’ai compris que le corps pouvait lâcher et qu’on arrivait à un stade au-delà de la fatigue c’était carrément l’épuisement et j’ai décidé d’écouter mon corps et de prendre ça comme un très sérieux avertissement ….maintenant je ne culpabilise plus en leur mettant un dessin animé de temps en temps pour avoir LA PAIX:))) j’essaie d’être moins dure avec moi et de lâcher la pression de dingue que je m’étais mise depuis la naissance de mon premier et je pense qu’on est plein dans ce cas là. Avec 3 enfants à la maison de toute façon j’ai aussi dû me rendre à l’évidence que la maison bien tenue d’avant c’était du passé.

    Pour la femme de ménage aussi je suis pour! oui même pour les mamans au foyer malgré les idées bien ancrées on ne passe pas nos journées à regarder la télé en tout cas pas dans mon monde…

    Allez courage, respire à fond et promis les vilaines crises ça passe;)

    Etre maman ce n’est pas un concours de popularité alors sois fière de toi pour tout ce que tu accomplis chaque jour et repose toi et lâchant du leste sur des choses secondaires.

    Biz

    1. Un grand merci Stéphanie, c’est exactement ça, il faut être moins dur avec soi-même et relâcher la pression comme tu le dis si bien! j’essaye vraiment fort, ça m’a fait réfléchir et je suis sûr que je vais finir par y arriver un petit peu à la fois. Je te tire mon chapeau pour tes 3 enfants et je ne t’imagine pas du tout à regarder la télé bien au contraire alors bravo je penserais à toi dans les jours plus difficiles ou si jamais un jour j’ai un 3ème 😉 Merci pour ce commentaire en tout cas et bon courage avec ta petite famille !
      Aurore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s