Note pour plus tard…pour l’avion

téléchargement.jpeg

Et dire que j’adorais prendre l’avion avant, j’ai même eu la chance de faire un job ou je prenais l’avion au moins 1 fois par mois. J’adorais flâner dans les aéroports bouquin a la main, je pouvais observer les gens pendant des heures, lire, écrire, attendre que le temps passe puis que l’avion décolle et que je puisse me reposer ou regarder un film….

Aujourd’hui ça a bien changé, j’arrive in extrémis à l’aéroport et mes seules préoccupations sont de repérer les toilettes pour changer une couche ou encore de savoir où je vais bien pouvoir faire réchauffer le biberon de mon petit dernier ! Dans l’avion, je jongle entre toutes les affaires, a la recherche de distractions, biscuits, doudous, couches, biberons…etc.  Je laisse les enfants manipuler les écrans individuels (au mieux j’aperçois un extrait de film au pire je vois le temps de vol restant), je tente de manger mon plateau repas avant qu’il ne soit renversé, essaye une multitude de positions avec ou sans porte bébé et m’aventure à bercer bébé entre les rangées avec une pointe de jalousie pour ceux qui ont la chance de dormir !

Bref, notre dernière expérience en avion avec les enfants ne nous donnent pas envie de voyager de si tôt mais nous nous rassurons en nous disant que ça ne pourra jamais être pire que ça, que les enfants vont grandir et que nous allons reprendre du plaisir à voyager 😉

Je préfère donc me faire une note des choses à prendre en compte pour la prochaine fois, en plus de tous les conseils logistiques que j’avais déjà mentionné lors de précédents vols ici et :

  • Demander des sièges avec des accoudoirs qui se lèvent
  • Ne pas payer de supplément pour avoir plus d’espace devant soi car certaine hôtesse de l’air ne permettent pas que l’enfant se couche au sol
  • Prévoir des boules quies et du gravol (tant pis si je passe pour une mère indigne)
  • Ne pas donner les bonbons « joker » avant au moins les ¾ du vol effectué
  • Courir dans le sens inverse lorsqu’un enfant se lève tout blanc de son siège avant qu’il nous vomisse dessus
  • Faire des beaux sourires voir même prévoir un petit cadeau pour les passagers voisins car eux aussi malheureusement ne vont pas apprécier beaucoup le vol…
  • Manger avant l’embarquement pour prendre des forces et il faut l’admettre, essayer de manger avec bébé sur les genoux n’est pas une bonne idée (ou prévoir des changes pour toute la famille)
  • Faire en sorte que les enfants ne dorment pas avant le vol
  • Ne surtout pas s’endormir ne serait-ce que 5 secondes si les enfants sont éveillés
  • Éviter les reproches et ne pas prendre au 1er degré les insultes du conjoint, il est juste dans un état de dépression extrême et de fatigue intense, mais tout ça n’est que temporaire !
  • Et garder son calme bien sûr, même si l’avion n’a toujours pas décollé 1h30 après l’embarquement 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s