Amygdalectomie + adénoïdectomie

Depuis sa naissance, Paul ne respire que par la bouche et surtout il ronfle. Pendant nos vacances en France l’été dernier, vu que Paul dormait avec nous, c’était indéniable et j’ai promis à ma soeur d’en parler à un ORL. Nous en avons donc parlé a son médecin de famille à notre retour et l’avons forcé à nous prescrire un RDV avec un ORL (depuis le début, si nous écoutions le médecin de Paul, il ne faudrait jamais s’inquiéter. C’était pareil pour ses pieds alors maintenant, nous ne lui laissons plus le choix et exigeons qu’il nous réfère au bon professionnel). Je me souviens avoir été un peu gêné devant l’ORL en lui disant que mon bébé ronflait et que c’était la raison de ma visite. Mais elle m’a tout de suite informé qu’un bébé ne devrait jamais ronfler, que nous faisions bien de vérifier et que nous allions commencer les tests. Nous avons donc rempli des questionnaires, Paul s’est fait examiner et nous avons eu une machine de sommeil pour la maison. Les résultats ont révélés que Paul manquait d’oxygène à plusieurs reprise durant la nuit et qu’il avait besoin d’une opération dans les prochains mois. Nous avons été convoqué à un RDV pré-opératoire en décembre pour nous expliquer le déroulement de l’opération, le avant et surtout l’après. Bien sûr, ce n’était pas une opération obligatoire mais les médecins nous l’ont fortement recommandée. Nous avons été ensuite appelé le 10 février au soir pour nous informé que l’opération aura lieu le 16 et que nous connaitrions l’heure la veille. Nous nous sommes donc organisé et étions au RDV dès 7h le 16/02. Dossier médical en main, Paul a jeun et en blouse, nous étions les 1ers dans la salle d’attente, qui s’est très vite remplie d’ailleurs. Comme beaucoup de gens nous l’ont confirmé, c’est une opération très bénigne et surtout très courante, qui ne connaît pas quelqu’un qui connaît quelqu’un… 9h00 l’infirmière confirme avec nous ce qu’ils vont lui faire et nous demande si nous avons des questions. Un dernier gros câlin et c’est le moment de le laisser partir… Vous devinez, j’ai pleuré comme une madeleine, même si, je dois l’admettre, j’étais aussi confiante et le sentait entre bonnes mains… 45mn plus tard, on nous appelle, Paul est réveillé. Je cours à son chevet, le serre très fort et je dois avouer que pour les prochaines minutes, c’est le trou noir pour moi, mon petit garçon était réveillé dans mes bras et c’est tout ce qui comptait ! Le réveil s’est pas trop mal passé, le médecin nous a ensuite confirmé qu’il avait eu le trio gagnant ! Ils lui ont donc retirer les végétations, les amygdales et lui ont posé des tubes, nous savions que si le médecin le jugeait nécessaire, il en aurait pendant l’opération, sinon cela aurait été un simple nettoyage d’oreilles. Puis, Paul s’est vite rendormi, dans mes bras, épuisé. Il a bu un peu de jus de pommes mais n’a rien voulu savoir de la glace à l’eau offerte par l’infirmière ! Nous sommes restés là peut être 2h avant de regagner notre chambre (la plupart des enfants peuvent retourner à la maison juste après la salle de réveil. Dû a son jeune âge, Paul devait rester 1 nuit). Une fois dans la chambre, j’ai un peu perdu la notion du temps je dois dire, Paul se reposait, se réveillait par la douleur, les infirmières lui injectait une nouvelle dose, je le berçais et il se rendormait. La nuit fut difficile, je veux vite oublier l’épisode où il a fallu le maintenir très fort avec l’infirmière pour pouvoir lui administrer l’Advil par la bouche et j’ai passé la nuit à le recoucher tout en essayant de le rassurer. Et lorsqu’il dormait enfin un peu, c’était au tour des machines de biper et nous devions le réveiller pour le redresser ou autres. Au petit matin, il ne voulait même plus que je l’approche, tellement il en avait marre d’être manipuler, de prendre des médicaments…etc. Même son doudou fut balancer de colère ! Il a ensuite accepté de boire un peu de lait et c’est là que le médecin est arrivé à 7h du matin pour conclure que tout allait très bien vu qu’il buvait. Je suis restée un peu perplexe avec mon anglais qui laisse complètement à désirer à 7h du matin avec si peu de sommeil… L’infirmière était donc prête a nous laisser partir mais je lui ai tout de même fait part de mes doutes face à la nuit que nous venions de passer (en français cette fois). Elle en a donc parlé avec le médecin et il a été décidé de le surveiller encore une dernière fois durant sa sieste. Les machines n’ont pas bipé cette fois. Rassurés, nous avons donc pu quitter l’hôpital une fois tous les documents prêts avec un petit garçon qui avait bien hâte de rentrer à la maison…

Depuis, ça va mieux, Paul a retrouvé SON lit et ses repères. Mais c’est quand même, encore, un petit garçon très fragile, qui quitte nos bras seulement pour dormir, qui mange encore très timidement, qui boit souvent du lait (c’est tout ce qu’il accepte) qui sent très mauvais de la bouche à cause de la cicatrisation (désolé petit coeur mais il faut dire la vérité), qui boude un peu sa soeur (?) et qui est malade 😦

Nous avons l’impression d’avoir un nouveau né à la maison depuis hier finalement, mais âgé de 21 mois alors ça fait un peu bizarre…

Maintenant, RDV dans 6 mois pour le suivi et recommencer les tests avec la fameuse machine de sommeil. D’ici là, nous avons hâte de retrouver notre Paul, coquin et malin et surtout de voir l’amélioration une fois que son rhume sera passé.

Nous avons rien à dire en tout cas sur le service exceptionnel reçu à l’hôpital de Montréal pour enfants si ce n’est que le parking est vraiment hors de prix et qu’il devrait fournir le café aux parents 😉

5 réflexions sur “Amygdalectomie + adénoïdectomie

  1. Je souhaite tout le meilleur rétablissement possible et du repos aussi pour les parents.
    Merci de partager avec nous tous les aspects medicaux si different de la france.
    Jespere que le rhume passera vite. Et quil joue avec son doudou.

  2. J ai connu exactement la même opération (la totale!) pour Noah mais il avait déjà 8ans…j imagine s il avait été tout petit… des gros bisous à ton petit ange, qu’ il se rétablisse vite vite vite!!!

  3. Bravo pour les parents attentionnés et très présents au chevet de Paul ! Et, à Paul qui a subit cette intervention avec courage malgré son jeune âge !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s